ECRIRE EN ENTREPRISE : prenons soin de demain ! 

Aujourd’hui encore,  les entreprises et les organisations, tous les acteurs du monde professionnel, doivent s’adapter à un “post-confinement”. 
Pour certains, c’est encore le temps de l’urgence au service des autres. 
Pour d’autres, le temps de la survie, en réduisant l’activité ou en la maintenant à force de mobilisation et de créativité.

Mais davantage encore qu’au printemps, parce que les dégâts sont sans doute plus importants, il faut reconstruire.

Parce que cette période aura laissé des traces, il faudra dire, partager, évacuer, tirer les leçons. ( infra :  les résultats de l’enquête de l’ANDRH auprès de 550 DRH) 
S’interroger ensemble et redonner du sens, pour chacune et chacun et pour l’organisation tout entière. 
Bien sûr, il y aura la machine à café. Mais ce n’est pas suffisant.

Alors, écrire ? 

Écrire, pour dire le vécu individuel et reconstituer le groupe, l’équipe. Raconter comment l’organisation a tenu, comment chacun a tenu. Exprimer les tensions pour les dépasser et retrouver le groupe. Évoquer les deuils aussi. 

Écrire l’histoire de l’entreprise, l’histoire de chacun dans ce moment-là. Partir du retour d’expériences pour élaborer la suite. Écrire l’avenir. 

Comment ?

Après la reprise, les organisations s’enrichiront en se donnant un temps, court mais nécessaire, pour écrire ce qui a changé et ce qui demeure, les valeurs partagées, les pistes que chacun a explorées et ce qu’on a inventé ensemble. 

Écrire en équipe sur le lieu de travail, en individuel via un mail, produire en séminaire de direction un texte de référence pour l’entreprise toute entière, proposer des ateliers aux salariés pour qu’ils relatent ce qu’ils ont vécu et ce qu’ils imaginent pour la suite … 

Chaque organisation choisira le dispositif qui lui correspond. 

Dès maintenant, prenons le temps de ce reconfinement pour nous préparer à construire ensemble l’après.

Prenons soin de demain !


Contactez-moi pour en savoir plus
Nous construirons ensemble le dispositif adapté à votre organisation

Pour alimenter notre réflexion commune : 


Enquête-flash réalisée par l’ANDRH auprès de ses adhérents du 26 mars au 6 avril.

550 répondants. La crise : et après ?

La première partie de l’enquête concerne l’organisation adoptée pendant la crise ; le dernier chapitre aborde l’«après ».

« La crise du coronavirus entraine une évolution des priorités RH pour 2020 :

. 76% des répondants anticipent le retour à l’activité normale. 

. 33% anticipent une digitalisation accélérée de l’entreprise comme conséquence positive de cette crise

. 35% des organisations prévoient un gel ou une baisse des recrutements pour 2020 

. 12% misent sur la formation à distance.

Cette crise en modifiant profondément l’organisation du travail mobilise toute l’énergie, les compétences et la créativité des (D)RH pour faire face aux impacts sociaux et organisationnels de la crise tout en préparant un retour « à la normale ». La reprise d’activité mettra au jour non seulement de nouvelles pratiques de communication et de collaboration mais également un nouveau rapport au travail qui rendra le travail des RH toujours plus central et essentiel dans les organisations »